La Tour Chabot et la Gavacherie

LA TOUR CHABOT :

Où l’on apprend que François Chabot, Seigneur de la Pimpelière de Bourgneuf et de Chaillé est désigné maire et capitaine de Niort pour la troisième fois au XVIe siècle. Ses descendants ont fait construire fin XVIIe début XVIIIe siècle une fuie, la Tour Chabot, qui a été détruite en 1970 par la municipalité.

La fuie de François Chabot, Seigneur de la Pimpeliere et maire de Niort au XVIe siècle.

La fuie des descendants de François Chabot, Seigneur de la Pimpeliere et maire de Niort au XVIe siècle.

Où l’on apprend ensuite que Monsieur Deville, né à Saint Martin de Ré et Chevalier de la Légion d’Honneur, a épousé Mademoiselle Marie Le Mouton de Boideffre. Ils ont fait construire fin XIXe début XXe siècle dans le quartier de la Tour Chabot, un logis qui a été détruit en 1975 par la municipalité.

Les époux Deville font construire ce logis au début du XXe siècle.

Les époux Deville ont fait construire ce logis fin XIXe début XXe siècle.

Et, enfin, sur ces terres de maraichages et à l’emplacement du logis et de son parc, les frères Le Sauter, architectes, ont fait construire de 1958 à 1967 deux nouveaux quartiers : La Tour Chabot et la Gavacherie qui ont bénéficié d’un Projet de Rénovation Urbain et Social de 2009 à 2014.

FOT1020

L’escalier qui relie le quartier Erna Boinot à la rue du Bas Sablonnier. Géant !

C’est tout un passé de terres agricoles -oignons roses de Niort vendus jusqu’à Rouen ! artichauts, choux fleurs, melons endémiques, poireaux, pommes de terre……..- qui s’efface du plateau calcaire de presque 30 mètres de haut……Bien qu’il y ait encore un maraîcher qui vend sa production aux halles IMH*.

LA GAVACHERIE :

En 1616 la mestayrie la Gavacherie sise en Ribray est mentionnée.

En 1884 ce hameau faisait partie de Saint-Liguaire quand le chemin du même nom devient la rue de la Gavacherie. On distigue encore bien les anciennes écuries : )

A la fin des années 60′ les frères Le Sauter ont fait construire la « barre » Bougainville et 3 autres « barres » perpendiculaires à la première. La  « barre » Bougainville a été détruite dans les années 2000……

Quelle histoire !

Venez donc la vivre in situ lors d’une prochaine visite !

6 réflexions au sujet de « La Tour Chabot et la Gavacherie »

  1. merci pour ces informations, mais dommage de démolir des batisses qui ont fait l histoire de NIORT et sa region . , d’autant qu elle ne prenait pas beaucoup de place , bien sur que des constructions de logement sont bien utiles et indispensable mais si on démolit toutes les batisses de l histoire locale , on n a plus de repères; …
    en tant que descendante des CHABOT parmi bien d autres, je garde tout de même la photo de la fuie, tour chabot , pour illustrer mon album de famille et mon arbre; heureusement qu il reste des photos anciennes.
    BONNE continuation ; CHRISTIANE B.

    • Merci Madame pour votre commentaire. La destruction du pigeonnier et du logis ont eu lieu dans les années 70′ alors que nous n’avions pas tous conscience en France de l’importance de notre patrimoine. Cette notion et le travail effectué pour le protéger sont apparu à ce moment seulement. Sachez qu’un groupe de niortais avertis sur l’importance de ces deux édifices ont fait un « sitting » dans le pigeonnier pour qu’il ne soit pas démoli. La décision des autorités a primé malgré une pétition de plus de 300 signatures de résidents du quartier pour sauvegarder le pigeonnier et la demeure. Bien cordialement, ADB.

  2. Merci pour ce petit article illustré. Maintenant on sait pourquoi le quartier se nomme ainsi. C’est en effet choquant de nos jours de démolir de vieux bâtiments historiques de cette manière. Je suis né en 1970 et j’aurais fait un sitting moi aussi pour préserver ce magnifique pigeonnier que je ne connaîtrai jamais.

    • J’ose penser que maintenant on n’aurait pas besoin de faire un sitting ! il est impensable de démolir un pigeonnier en parfait état qui date de la fin du XVIIe siècle car il est témoin de notre histoire. Nous avons conscience de la notion de patrimoine seulement depuis les années 1980.

  3. J ai habite rue de la tour Chabot, j ai quitter niort a neuf ans alors que l on venait de la détruire. cela a hanter beaucoup de mes reves. Je ne trouvais, plus, mon chemin ….je ne sais pas si je reviendrais un jour j’aimerais trouver des photos. Je me rappelle des souvenirs..

    • Merci Monsieur pour votre touchant témoignage. Le Centre social et Culturel de la Tour Chabot possède des panneaux d’exposition avec des photos de la Tour et de la demeure qui a aussi été démolie par décision municipale. Bien à vous, Agnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *