Agnès Dupont Brillatz +33 (0) 677 028 889 / +33 (0)5 49 796 730

Une visite guidée à vélo le long de la Sèvre à Niort

La guide conférencière regarde de tous ses sens

03/09/2016 05:38
Petit coup d'œil sur la carte au pied du donjon. - Petit coup d'œil sur la carte au pied du donjon.Petit coup d'œil sur la carte au pied du donjon.

Petit coup d’œil sur la carte au pied du donjon.

Agnès Dupont-Brillatz propose différentes visites de la ville. Nous avons testé la dernière balade historique de l’été au fil de l’eau et à vélo.

 Ce soir-là au pied du Donjon, Agnès Dupont-Brillatz accueille coiffée d’une casquette et couverte d’un gilet jaune, un couple de Souché et des grands-parents en vacances venus s’occuper de leur petite-fille. C’est le top départ de la dernière des visites guidées à vélo qu’elle a organisées tout au long de l’été. « Une balade au fil de l’eau qui permet de découvrir le patrimoine hydraulique et économique de la ville. »

Sur le quai de la Regratterie, la rénovation récente de la maison de la chamoiserie est l’étape idéale pour évoquer le savoir-faire local. Un peu plus loin, l’ancienne usine des eaux est l’occasion de valoriser un patrimoine qui n’attend qu’à être mis un peu plus en valeur. Le lieu idéal pour s’imprégner de la Sèvre niortaise : « Je communique beaucoup sur le fait que c’est un fleuve sur lequel on peut trouver 13 écluses et 65 barrages hydrauliques. Ce que beaucoup de personnes, même les Niortais ignorent. »

  »  Sentir les odeurs les parfums  »

Avec le vélo pour facilitateur de déplacement, les bains Juin, la passe à canoë, les anciennes usines Boinot, ou plus loin le moulin de Comporté sont à une portée de coups de pédales. En plus c’est tout plat.
« Je vis à Niort depuis 26 ans et j’essaie de conduire les visiteurs vers les lieux où il y a des choses à voir qui appartiennent vraiment à la ville. J’essaie de m’adapter à tous les publics. Si mon site s’appelle «  Je regarde de tous mes sens « , c’est pour dire aux visiteurs qu’on n’est pas obligé de voir qu’avec ses yeux. En plus de ma voix, il faut aussi écouter les bruits des chutes d’eau à Pissot, sentir les odeurs, les parfums. » Avec Agnès, il faut ouvrir grand ses yeux et ses oreilles.

nr.niort@nrco.fr

en savoir plus

Un statut de guide à défendre

« Non aux guides Macron ». Avant de chevaucher sa bicyclette ce soir-là, Agnès Dupont-Brillatz n’hésite pas à défendre un statut qu’elle sent aujourd’hui menacé. Et c’est plutôt un « oui aux guides professionnels qualifiés » qu’elle lance. « La direction générale des entreprises et le ministère des Finances soutiennent les guides autoproclamés au détriment des guides conférenciers. Le gouvernement prévoit d’ouvrir la profession à des personnes qui n’ont pas la compétence. Être guide, cela correspond à une formation et à un examen qui va avec. »
Le syndicat professionnel des guides interprètes et conférenciers a trouvé le meilleur des slogans pour résumer l’état d’esprit de ses adhérents : « Non aux free tours rémunérés au pourboire, exigez un guide conférencier qualifié, titulaire d’une carte professionnelle… Guider c’est un métier. »

Jean-Michel Laurent

Poster un commentaire