Le cimetière Ancien comme un petit Père Lachaise

Le Conseil Départemental des Deux-Sèvres a arrêté en 1792 : « nul ne pourra être enterré dans l’intérieur d’une ville » et au mois de juin 1803 la ville de NIORT a acheté aux époux CHEBRON une pièce de terre au lieu dit « Tard qui fume ». C’est la partie droite du cimetière Ancien.

A PARIS, le cimetière du Père LACHAISE a été mis en service en 1804.

La partie gauche du cimetière Ancien de NIORT a été achetée par la ville en 1837.

En 1867, la municipalité a créé un poste de surveillant inspecteur des cimetières et un registre des informations. Les cimetières publics deviennent réglementés.

L'entré du cimetière Ancien, NIORT

L’entré du cimetière Ancien, NIORT

Cimetière Ancien, NIORT

Cimetière Ancien, NIORT, de l’espace minéral….

 

 

 

 

 

 

Dans le cimetière Ancien de NIORT on découvre une fosse commune, les tombeaux de personnages politiques importants comme le Premier Ministre de la Culture de la République qui a fondé l’Ecole du Louvre ! le tombeau d’une Princesse, d’un chef résistant FFI durant la deuxième guerre mondiale, de l’inventeur de l’idée de la psychologie et de l’inconscient et aussi un caveau de 390 sépultures, 2 tumulus etc.

Les cimetières sont des marqueurs sociaux et culturels  où les symboles et les matériaux des tombeaux évoluent au fil des siècles. En 2015 la ville de NIORT a inauguré un cimetière naturel qui atteste de cette constante évolution. Il se trouve près du cimetière de SOUCHÉ, c’est un écrin de verdure qui comprend des cavurnes et des caveaux composés de matériaux spécifiques.

On passe ainsi d’un espace minéral (le cimetière Ancien) à un espace végétal (le cimetière naturel) bien que le cimetière Ancien soit depuis 2012 entretenu sans produits phytosanitaires ; la nature reprend sa place….

…à l’espace végétal