La légende du Dragon !

La légende du Dragon de Niort, dit la Serpe !

La légende du Dragon de Niort, dit la Serpe !

Sur les traces du Dragon de Niort…

legende-dragon-niort

Croquis du serpent ailé sculpté sur la plaque tumulaire du chevalier Guillaume de Beauchamp XVIe siècle.

La légende du Dragon de Niort est née des guerres de Religions. Je la place en relation avec les eaux du fleuve et des marécages qui se trouvaient aux portes de la ville. J’invite les enfants -et aussi les adultes ! – à chercher au sol les traces du Dragon et à écouter sa légende !

L’imagination humaine aimait à se faire peur et à transmettre ses peurs lorsqu’on apercevait à la nuit tombée aux portes de la ville, quelques serpents d’eau douce qui se faufilaient parmi  les joncs…

Au commencement était le marais, l’eau trouble, le lieu du mal, l’antre du diable….

Chuuuut… écoutez la légende du Dragon représenté comme un serpent ailé. Les niortais le nommaient La Serpe… Le monstre rodait dans la ville et les citadins priaient tout bas pour qu’il s’en aille…

Écoutez, écoutez, la légende du Dragon de Niort et… croquez-le ! 

Croquis du Dragon de Niort, par Apolline, 5ans

Croquis du Dragon de Niort, par Apolline, 5ans en 2013.

L’origine de la légende :

C’est la découverte de la pierre tombale en bâtière du Chevalier Guillaume de Beauchamp du XVIème siècle qui inspire cette légende. Sur un côté on distingue un chevalier et sur l’autre côté une sorte de serpent que l’on nomme Dragon. A l’origine le Dragon est le symbole de l’habileté et du courage mais durant les Guerres de Religions les Catholiques l’ont transformé en animal maléfique pour représenter les Protestants. La légende du Dragon a pris de l’importance au début du XVIIIe siècle et elle s’est définitivement encrée au XXe siècle avec les 4 sculptures en bronze de Jacques Hondelatte qui protègent l’entrée Est du centre ancien.

Le couvercle en bâtière du sarcophage de Guillaume de Beauchamps

Le couvercle en bâtière du sarcophage de Guillaume de Beauchamps

Pour connaître la date de la prochaine visite, regardez le calendrier !