« Du fleuve aux champs »

De la Sèvre  -fleuve déclaré navigable par Napoléon Ier en 1808- aux Jardins de la Brèche -anciens champs marécageux- vous traverserez le temps du XIIe au XXIe siècle. La ville est construite selon un schéma radio-concentrique et les monuments historiques défileront devant vous comme si vous tourniez les pages d’un livre d’histoire.

Niort a la particularité d’avoir connu les 3 secteurs d’activités économiques :

Dès le XIIe siècle :

Le secteur économique Primaire avec la préparation du cuir -épilé, délainé, raclé- au bord de la Sèvre. Les peaux animales arrivaient des environs de la ville et aussi du Canada lorqu’il était français.

visite-guidee-premier-port-niort

Vue générale de Niort, XVIIe sicle. Gravure de Chastillon. Archives départementales des Deux-Sèvres.

sevre

Rive gauche de la Sèvre à Niort. Quai de la Regratterie, 2012

Au XVIIIe siècle :

Le secteur économique Secondaire : le cuir était transformé en peaux chamoisées et en gants et culottes pour les soldats de l’armée française ! La fabrication des gants a perdurée jusqu’en 2006 dans les anciennes usines Boinot.

gant

Gant de peau chamoisée, confection Boinot, XXe siècle. Archives départementales des Deux-Sèvres.

Et à partir du XXe siècle :

Le secteur économique Tertiaire qui compte en 2015, 9000 salariés sur le niortais. Ils travaillent principalement dans les 4 sièges sociaux de grandes Mutuelles d’assurances françaises. Ce secteur est le pilier de l’économie niortaise et un partenaire important de son développement économique. En effet, Niort est la troisième place financière française pour les mouvements financiers enregistrés par la Banque de France ; 50 milliards d’euros d’actifs en gestion.

Alors, bienvenue à ma visite commentée « du fleuve aux champs » !