L’histoire des 3 halles

À Niort, deux immenses halles ont précédé la belle nef de fer, de fonte et de verre, Inscrite Monument Historique. Celle-ci repose sur un soubassement de pierres de taille nommé halle aux grains.

halles1

L’emplacement de la halle médiévale « une des plus grande cohue du Royaume », est intact et la halle du début du XIX siècle  n’a existé que quelques dizaines d’années.

Dans une ambiance colorée et parfumée par les productions locales, la visite commentée vous emmène jusque dans le ventre  des halles de Niort :

halle-de-pierres

Soubassement des halles de Niort de 1871

 Venez découvrir dehors, dedans et dessous, les halles Inscrites Monument Historique qui proposent des spécialités locales et régionales :

halles

Intérieur des halles de Niort de 1871

IMG_6393

Les collégiens allemands dégustent des huîtres !

La visite guidée Matinale a lieu tous les dimanches matins de 10h à 11h. Regardez le calendrier.

A la demande vous dégusterez en fin de visite de délicieuses spécialités des Deux-sèvres.

L’origine des halles :

Durant la période antique en Grèce, le marché se trouvait autour de l’Agora, grande place principale délimitée par divers bâtiments culturels, sportifs, administratifs et commerciaux; A l’époque romaine il se situait autour du Forum. À partir de l’époque médiévale et suivant une importante démographie au XIIIe siècle, les foires ambulantes et les marchés sédentaires sont apparus. On a alors créé de vastes halles rectangulaires selon le plan basilical ; elles sont ouvertes sur l’extérieur et assurent plusieurs fonctions.

Au Second Empire, Napoléon III qui découvre le Crystal Palace à Londres aurait dit : « je veux la même chose à Paris ! » C’est ainsi qu’à partir du milieu du XIXe siècle, des architectes et des ingénieurs ont construit avec des matériaux « révolutionnaires » beaucoup de halles mais aussi des ponts, des serres, des gares, des usines, des immeubles, des magasins… et l’emblème de notre capitale !